Santé & Bien-être

Savoir

Tout sur les allergies et les intolérances alimentaires



Allergie alimentaire?

Les allergies alimentaires sont une forme d’intolérance alimentaire qui implique une réponse immunitaire de l’organisme. Une substance alimentaire normalement sans aucun danger pour l’organisme est perçue comme une menace et déclenche une cascade de réactions du système immunitaire. On appelle cette substance, en l’occurrence une protéine,  antigène ou allergène. Le corps va alors produire des anticorps, protéines qui vont se lier spécifiquement à l’antigène pour le désactiver et l’éliminer. Suite à cette interaction, des cellules nommées mastocytes vont se concentrer au niveau de la peau et des membranes tapissant le nez, les voies respiratoires, les yeux et les intestins. Ils vont alors libérer des substances tels que l’histamine ou les prostaglandines qui vont provoquer la réponse allergique. Celle-ci se caractérise le plus souvent par des affections immédiates et localisées.

Les symptômes sont le plus souvent cutanés : urticaire, eczéma, rougeurs, démangeaisons et/ou respiratoires : nez, yeux qui coule, éternuement, toux. De plus, les symptômes peuvent être également gastro-intestinaux : douleurs abdominales, diarrhées, nausées, vomissements.

Certaines réactions se manifestent à distance de l’exposition (plusieurs heures après) à l’allergène. Ce sont des « réactions d’hypersensibilité retardées ». Les principaux allergènes rencontrés chez les animaux sont le bœuf, l’agneau, le poulet, les œufs et les produits laitiers pour ce qui est des protéines animales. Pour le végétal, il s’agit souvent du soja ou du blé. Cela s’explique par leur forte utilisation dans la nourriture industrielle. Nos animaux y ont pour beaucoup été exposés et ont pu développer une réaction allergique à l’un de ces composants. En outre, les allergies alimentaires étant souvent héréditaires, elles peuvent se répandre d’autant plus facilement.

Intolérance alimentaire ?

Une intolérance alimentaire n’implique aucune réaction du système immunitaire. Ses symptômes peuvent être similaires à ceux de l’allergie et se produisent lorsque l’organisme n’est pas capable de digérer une substance alimentaire particulière. Plus particulièrement,  les enzymes alimentaires ne digèrent pas bien l’aliment. Soit l’enzyme est absente, soit elle est en quantité insuffisante pour permettre une transformation suffisante.

Régime d’éviction contre les allergies ?

Le régime d’éviction enlève de l’alimentation de l’animal tous les ingrédients auxquels il a été exposé au cours de sa vie et donc, il lui change son alimentation habituelle pour une source contrôlée d’aliments pour laquelle il n’a donc pas pu développer d’allergie. Ce régime sert à effectuer un diagnostic, lorsque l’allergène n’a pas encore été identifié. Dans ce cas, il doit durer 8 à 12 semaines, afin de « nettoyer » le corps des allergènes potentiels qu’il contient. Si les symptômes disparaissent durant cette période et réapparaissent lors de la réintroduction de l’aliment suspecté responsable, on peut diagnostiquer une allergie alimentaire. Parce que les aliments FUNGFEED contiennent des sources de protéines rarement utilisées dans les croquettes comme les insectes ou le sorgho, elles peuvent généralement servir de régime d’éviction en cas de suspicion d’allergie.

Aliment hypoallergénique ?

On formule un aliment hypoallergénique pour minimiser les risques d’allergies. Les ingrédients sélectionnés provoquent peu d’allergies et intolérances alimentaires, comme l’insecte ou le sorgho. C’est pourquoi nous les utilisons dans la composition de notre gamme hypoallergénique.

Mon chien peut-il être allergique aux croquettes FUNGFEED ?

Oui c’est possible… mais peu probable ! Il peut éventuellement y être allergique s’il est déjà allergique à une source connue telle que les crustacés (crevettes) ou les puces/acariens. L’allergène dans ce cas est très certainement la chitine, fibre insoluble présente dans l’exosquelette des crustacés, acariens et insectes.
Néanmoins, il est aussi possible que le système immunitaire de votre chien ou chat soit très sensible et qu’il finisse par réagir aux protéines d’insectes.

Autres expériences du Lab